À propos de l’église

Histoire de la fondation de l’église

Au milieu des pins et des myrtes en fleurs des alentours de Fountoukli, sur une forte pente du Prophète Elie, près d’une source d’eau fraîche apparaît l’église Saint Nicolas, une des plus belles églises de Rhodes.
Cette église, petite et élégante, fut édifiée à l’époque de l’Empire Byzantin, au XV-ième siècle. Sa construction fut ordonnée par Nicolaos Vardoanis, un représentant de l’empereur byzantin forçant le respect dans ces contrées. Mais sa construction a pour origine une bien triste histoire. Cette église fut édifiée en mémoire de ses trois enfants décédés après avoir contracté les oreillons. Six cents années se sont écoulés depuis, mais personne n’a oublié leurs prénoms et leurs visages peints sur les murs de l’église : la fille s’appelait Marie, le fils cadet – Georges. Le prénom du fils aîné n’est plus connu, mais son portrait est également bien conservé.
A la base, l’église Saint Nicolas devait servir de monastère, mais par un coup du sort, le projet des fondateurs ne put se réaliser. L’église ne cessa cependant pas d’être vénérée et resta en service sur l’île de Rhodes même sous l’empire ottoman, contrairement aux autres églises grecques qui furent transformées en mosquée. Quelle que fût la protection de l’église, sa situation favorable au cœur de l’île, les prières des fidèles, ou même une aide de Saint Nicolas, ce chef-d’œuvre surprenant de l’art architectural, ce monument d’amour et de chagrin est considéré aujourd’hui non sans raison comme l’un des sites touristiques les plus célèbres de Rhodes.

Structure de l’église

L’église Saint-Nicolas de Fountoukli est construite dans un style peu représenté à Rhodes. C’est une église de quatre nefs où des files de colonnes divisent l’espace en 5 parties : l’une centrale de forme carrée et quatre niches coiffées de semi-coupoles. Par la suite, un clocher y a été rajouté.